- > Language Forum > Forum Franais
 

Forum Franais
Discussions gnrales, nouvelles,Leons,livres, toute l'actualit
Questions, Rponses sur l'Islam..

lobbying a longtemps souffert de sa mauvaise rputation, ce qui a nui son dve*loppement et engendr un certain flou sur sa dfinition. Aujourd'hui de plus en plus intgr dans

 
2010-01-23, 17:59   : ( 1 )
bakayainsan

:: ::


  bakayainsan





  Algeria



bakayainsan

le lobbying

lobbying a longtemps souffert de sa mauvaise rputation, ce qui a nui son dve*loppement et engendr un certain flou sur sa dfinition. Aujourd'hui de plus en plus intgr dans les plans de communication des entreprises, en particulier dans des secteurs business to business, le lob*bying est une intressante technique qui pose toutefois un certain nombre de questions d'thiques Agissant directement sur les dcideurs institutionnels pour tenter de les influencer dans leurs dcisions, le lobbying a t reconnu comme lgitime par la Constitution amricaine de 1887, amende en 1791, selon laquelle le Congrs ne pourra voter aucune loi relative l'tablissement d'une religion, interdisant ou limitant la libert de la presse ou le droit des citoyens de se rassembler pacifiquement et d'adresser des ptitions au gouvernement pour rparation de ses torts .

Parfois au service du lobbying, les relations publiques visent crer et entretenir des relations avec les publics intressants. Celles-ci sont souvent sous-estimes et mal intgres un plan de communication en raison de leur image : elles sont parfois considres, de manire rductrice et ngative, comme des techniques superficielles. Elles semblent encore voluer paralllement aux stratgies de communication, en n'tant ni de la publi*cit mdias, ni de la communication vnementielle, ni de la communication directe et moins encore de la promotion des ventes. Les relations publiques sont pourtant une forme d'actions complmentaires intgrer dans le plan de communication. Les rela*tions publiques sont l'ensemble des moyens utiliss par les entreprises pour crer un climat de confiance dans leur personnel, dans les milieux avec lesquels elles sont en rapport etGnralement dans le public, en vue de soutenir leur activit et d'en favoriser le dvelop*pement. Elles son: "ensemble harmonieux des relations sociales nes de l'activit cono*mique dans un climat de loyaut et de vrit. ' Elles visent donc essentiellement a modifier les connaissances et les sentiments, mme si un impact sur les comportements ne doit pas tre ignor.
1. Le lobbying
Si le terme lobbying est aujourd'hui galvaud puisqu'on l'emploie gnralement pour caractriser toute tactique d'influence, il dfinit en ralit une stratgie d'influence du pouvoir politique, excutif ou lgislatif, dans le but de modifier une rglementation dans un sens qui soit favorable l'intrt de l'organisation initiatrice. Ce terme provient de l'amricain lobby, couloir, vestibule , qui dsigne en l'occurrence les couloirs des bti*ments du Congrs amricain et de la maison des reprsentants, dans lesquels se tenaient initialement discussions et conciliabules pour inflchir l'opinion, et par consquent le vote, des reprsentants du pouvoir politique. Le plan de la ville de Washington permet d'observer comment les grands groupes nord-amricains ont optimis leur mode d'influence sur le pouvoir politique, y compris sur le plan logistique : les cabinets d'affaires spcialiss dans le lobbying sont concentrs dans le primtre des btiments construits autour des lieux du pouvoir lgislatif et excutif. Le lobbying fait en effet partie int*grante de la culture des États-Unis. Le fonctionnement du gouvernement amricain est bas sur le droit des intrts non gouvernementaux tre pris en compte pour dfinir les lois. C'est pourquoi l'activit de lobbying compte aujourd'hui plus de 40 000 acteurs directs. Ils doivent se soumettre des rgles prcises prvues dans les textes. Depuis une quinzaine d'annes, le lobbying s'est dvelopp en France, accompagnant les stratgies de dveloppement international des groupes franais et europens. Paris, et de plus en plus Bruxelles sont choisis par les groupes nord-amricains et japonais pour installer leurs cellules spcialises.
Le lobbying, vertueux ou honteux selon sa lgitimit
Le lobbying vertueux
L'objectif du lobbying est certes de modifier le cadre rglementaire dans un sens favorable au fonctionnement de l'organisation commanditaire, mais cela ne remet pas forcment en cause la lgitimit du projet. En effet, si les consquences du nouveau texte adopt vont dans le sens de l'intrt gnral, alors l'action de lobbying aura non seulement permis d'amliorer la position concurrentielle de l'organisation, mais galement les conditions d'utilisation et d'exploitation, donc la qualit de vie des clients utilisateurs/citoyens . Parmi les exemples de lobbying vertueux, on peut citer :
Les quipementiers automobiles travaillant la modification ces textes et des normes techniques pour amliorer la scurit routire
les industriels de l'agroalimentaire qui facilitent la modification de normes pour amliorer encore la qualit des produits frais : tempratures de conservation plus res*trictives dans les circuits de distribution, dates de premption plus courtes pour inciter une consommation plus frache , facilit de comprhension des informations relatives la traabilit (date, heure et site de production, identification de la ligne de production...), prcision des informations relatives la composition des produits ;
l'amlioration des normes dans le secteur aronautique : scurit en vol., scurit au sol (antiterrorisme, contrle des bagages...), protection de l'environnement (dans l'air et au sol).
Le lobbying honteux
Le lobbying n'a videmment plus de lgitimit lorsqu'il ne sert qu'un intrt particulier
et plus du tout l'intrt gnral. Deux types de cas illustrent cette situation :
Lorsque l'acteur du lobbying ne reprsente ni un groupement ni une entreprise, mais un particulier ou une famille visant dfendre, par exemple, son propre intrt sur le plan patrimonial ou fiscal.


Lorsqu'il s'agit d'un groupement ou d'un grand groupe qui dfend une position critiquable. Il peut s'agir des producteurs de tabac qui ont longtemps tent aux États- Unis d'empcher de nouvelles rglementations visant rduire ou interdire la consom*mation de tabac dans les lieux publics, ou visant informer les fumeurs de faon plus claire sur les packagings. Plus surprenante encore est l'influence que les trois cons*tructeurs automobiles nord-amricains ont exerce jusqu'en 2002 pour empcher l'adoption de normes plus contraignantes quant la protection de l'environnement (Ford fut le premier rompre avec cette mauvaise pratique).

 

 


: 1 ( 0 1)
 
:




RSS 2.0 - XML - HTML - MAP
11:27.

 

2005-2019
Powered by vBulletin®
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd

| | | | | | |